BelgoBird

Forum Oiseaux Européens, apparentés et insectivores
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 soucis avec un chardonneret

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
christian S
Utilisateur confirmé
Utilisateur confirmé


Nombre de messages : 785
Age : 61
Localisation : visé
Date d'inscription : 03/01/2015

MessageSujet: soucis avec un chardonneret   Jeu 29 Jan 2015 - 13:39

bonjour
voila j'ai un chardonneret qui est régulièrement en boule
au dessus de la volière j'ai une ampoule arcadia et régulièrement il se trouve en dessous cherchant la chaleur .dans le local 10°
je le vois aussi lécher sa "babine" régulièrement . loll il ne tousse pas

il est de 2013 agate porteur lutino.
je n’ai plus de mort depuis avril 2014
hier je l'ai attrapé et placé dans le salon pour l'observer à 21°
ce matin il est en forme ? scratch




Revenir en haut Aller en bas
Alain F
Utilisateur confirmé
Utilisateur confirmé


Nombre de messages : 2362
Age : 60
Localisation : geer Belgique
Date d'inscription : 19/08/2013

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Jeu 29 Jan 2015 - 15:40

Bonjour Christian,

N'y a t'il pas trop d'humidité dans le local ou il était?
Revenir en haut Aller en bas
christian S
Utilisateur confirmé
Utilisateur confirmé


Nombre de messages : 785
Age : 61
Localisation : visé
Date d'inscription : 03/01/2015

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Jeu 29 Jan 2015 - 15:46

bonjour Alain
non dans mon garage.... j'ai ma chaudière dans la pièce scratch
et tous les autres ok bounce
Revenir en haut Aller en bas
christian S
Utilisateur confirmé
Utilisateur confirmé


Nombre de messages : 785
Age : 61
Localisation : visé
Date d'inscription : 03/01/2015

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Jeu 29 Jan 2015 - 21:19

article vu sur le site de mario Caserini

La colibacillose

Les symptômes de la colibacillose sont assez semblables à ceux de la pseudotuberculose et de la salmonellose. Oiseau en boule, peu mobile,recherchant la chaleur

à votre avis , c'est possible si oui je dois traiter , je pense urgent

mais maintenant superbe ? scratch

merci de vos infos pour lui
Revenir en haut Aller en bas
c. domenico
Utilisateur confirmé
Utilisateur confirmé


Nombre de messages : 514
Age : 45
Localisation : province de namur (belgique)
Date d'inscription : 12/01/2014

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Ven 30 Jan 2015 - 3:09

Bonjour Christian,
d'après mon expérience l'oiseau est entrain de couvé une méga bactérie.
il est certainement porteur, mais il arrive que la mégabactérie peux se développer à tous moment.
la transmettre au descendent. les symptômes sont souvent le bec qui pousse et devient plus fin.
Revenir en haut Aller en bas
BenoitD
Utilisateur confirmé
Utilisateur confirmé


Nombre de messages : 807
Localisation : Montignies sur Sambre
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Ven 30 Jan 2015 - 10:25

bonjour,l 'oiseau se met en boule pour se rechauffer,le fait de le rentrer a la chaleur fait qu'il se mettra moins vite en boule vu qu il a chaud donc il est PEUT ETRE encore malade mais le montre moins.Maintenant le soufler pour voir son ventre ?amaigrissement?brechet un peu saillant?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.socobimo.be
christian S
Utilisateur confirmé
Utilisateur confirmé


Nombre de messages : 785
Age : 61
Localisation : visé
Date d'inscription : 03/01/2015

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Ven 30 Jan 2015 - 10:35

bonjour domenico et benoit
merci de l'info
l'oiseau est légèrement saillant
Revenir en haut Aller en bas
BenoitD
Utilisateur confirmé
Utilisateur confirmé


Nombre de messages : 807
Localisation : Montignies sur Sambre
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Ven 30 Jan 2015 - 11:09

si c'est saillant 99% de probabilite que c'est megabacteriose traiter de suite avec anti megabacteriose
Revenir en haut Aller en bas
http://www.socobimo.be
SylvainP
Utilisateur confirmé
Utilisateur confirmé


Nombre de messages : 448
Age : 39
Localisation : nord de la france
Date d'inscription : 21/08/2005

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Ven 30 Jan 2015 - 11:44

Si c'est la megabacterie, je te conseille de te séparer de l'oiseau rapidement
et surtout ne pas traiter avec un anti fongique.
J'ai fais ça pendant 2 ans (euthanasie) et la avec une cinquantaine de chardon, aucunes pertes du a la megabacterie depuis 1 an.
Revenir en haut Aller en bas
http://chardonneret.eklablog.com/
c. domenico
Utilisateur confirmé
Utilisateur confirmé


Nombre de messages : 514
Age : 45
Localisation : province de namur (belgique)
Date d'inscription : 12/01/2014

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Ven 30 Jan 2015 - 11:48

salut Benoit,
Quelle genre d'antibiotique proposerais-tu à Christian.
Revenir en haut Aller en bas
BenoitD
Utilisateur confirmé
Utilisateur confirmé


Nombre de messages : 807
Localisation : Montignies sur Sambre
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Ven 30 Jan 2015 - 12:01

bonjour,pas d'antibiotique ! un stop megabacterie que l'on achete chez le veterinaire
Revenir en haut Aller en bas
http://www.socobimo.be
BenoitD
Utilisateur confirmé
Utilisateur confirmé


Nombre de messages : 807
Localisation : Montignies sur Sambre
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Ven 30 Jan 2015 - 12:03

et surtout traiter jusqu au bout meme si l'oiseau va mieux
Revenir en haut Aller en bas
http://www.socobimo.be
DanielH
Administrateur FORUM.
Administrateur FORUM.


Nombre de messages : 5734
Age : 57
Localisation : Herve (BE)
Date d'inscription : 10/04/2011

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Ven 30 Jan 2015 - 12:08

BenoitD, merci de tenir compte du mp que je viens de t'envoyer, stp... Bien à toi.

_________________
OG217
Carpe Diem (Quam minimum credula postero)
Revenir en haut Aller en bas
Gaby Becker
Administrateur FORUM.
Administrateur FORUM.


Nombre de messages : 4004
Age : 62
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/02/2011

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Ven 30 Jan 2015 - 12:09

BenoitD a écrit:
bonjour,pas d'antibiotique ! un stop megabacterie que l'on achete chez le veterinaire


Bonjour
As-tu un nom de produit à nous proposer ?

_________________
Amicalement Gaby (Eleveur capacitaire)
www.eto31.fr
Revenir en haut Aller en bas
http://www.eto31.fr/
Caserini M
Utilisateur confirmé
Utilisateur confirmé


Nombre de messages : 392
Age : 71
Localisation : LIEGE
Date d'inscription : 30/06/2005

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Ven 30 Jan 2015 - 12:27

Salut a tous.

Ne te tracasse pas de trop Christian un oiseau malade dans des conditions normales ,et puis qui se sens bien ou il fait chaud tu peux le soigner tant que tu veux il rechutera "sauf un très petit % " .

Comme disait Mr Paquot louis un oiseau malade est un oiseau pour la poubelle.

Je parle aussi de mes expérience j'ai passé des semaines a essayé de sauver qq oiseau peine perdue beaucoup de travail pour rien.

Tout ceci n'engage que moi et j'accepte les avis contraire ,merçi de votre compréhension

Amicalement mario
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elevage-caserini.maflot.be/index.php
michelv
Utilisateur confirmé
Utilisateur confirmé


Nombre de messages : 587
Age : 51
Localisation : tournai
Date d'inscription : 25/04/2006

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Ven 30 Jan 2015 - 13:02

J'ai fait le même que sylvain il y as qq année et presque plus de soucis.
Aucun remède contre cette maladie ,comme Mario dit peine perdue.
Chez certain Gros éleveur c'est une plaie.
Et que je te donne du Fugizone et des anti-fongique .
J'avais racheter un couple et bingo et leur jeunes aussi après la mue sa as commencer.
J'ai tordu le coux as tout ce qui était pris.
Revenir en haut Aller en bas
c. domenico
Utilisateur confirmé
Utilisateur confirmé


Nombre de messages : 514
Age : 45
Localisation : province de namur (belgique)
Date d'inscription : 12/01/2014

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Ven 30 Jan 2015 - 13:38

Pour ma part c'est la même chose , je fais comme Michel , si proventriculite aucune hésitation.
Revenir en haut Aller en bas
BenoitD
Utilisateur confirmé
Utilisateur confirmé


Nombre de messages : 807
Localisation : Montignies sur Sambre
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Ven 30 Jan 2015 - 14:35

oui j'emploie megabac pc liquide et je sais que il y a aussi megastop ou megahalt ,les posologies sont differentes
Revenir en haut Aller en bas
http://www.socobimo.be
BenoitD
Utilisateur confirmé
Utilisateur confirmé


Nombre de messages : 807
Localisation : Montignies sur Sambre
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Ven 30 Jan 2015 - 14:37

il ressort un point important de cette discussion ,la megabacterie est incurable et transmissible !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.socobimo.be
Comeliau Bernard
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 6519
Age : 57
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Ven 30 Jan 2015 - 15:04

Bonjour BenoitD,

Tu n'oublieras pas ta ptite photo ?

Wink

Merci

_________________
Bernard


Forum: www.BelgoBird.forumactif.com
Mon site: www.elevage-indigenes.be
Mon site photo nature: www.photosnature.be
Ma page facebook "photosnature": https://www.facebook.com/Comeliau?ref=hl
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elevage-indigenes.be
christian S
Utilisateur confirmé
Utilisateur confirmé


Nombre de messages : 785
Age : 61
Localisation : visé
Date d'inscription : 03/01/2015

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Ven 30 Jan 2015 - 15:24

merci à tous thumright
christian
Revenir en haut Aller en bas
BenoitD
Utilisateur confirmé
Utilisateur confirmé


Nombre de messages : 807
Localisation : Montignies sur Sambre
Date d'inscription : 03/12/2006

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Ven 30 Jan 2015 - 17:40

Comeliau Bernard a écrit:
Bonjour BenoitD,

Tu n'oublieras pas ta ptite photo  ?

Wink

Merci

je n'oublies pas
Revenir en haut Aller en bas
http://www.socobimo.be
Comeliau Bernard
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 6519
Age : 57
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 15/11/2005

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Sam 31 Jan 2015 - 1:30

BenoitD a écrit:
Comeliau Bernard a écrit:
Bonjour BenoitD,

Tu n'oublieras pas ta ptite photo  ?

Wink

Merci

je n'oublies pas

Tu peux m'envoyer la photo

Wink

_________________
Bernard


Forum: www.BelgoBird.forumactif.com
Mon site: www.elevage-indigenes.be
Mon site photo nature: www.photosnature.be
Ma page facebook "photosnature": https://www.facebook.com/Comeliau?ref=hl
Revenir en haut Aller en bas
http://www.elevage-indigenes.be
JalalF
Nouveau


Nombre de messages : 45
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 28/01/2015

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Sam 31 Jan 2015 - 2:23

sacré christian a écrit:
bonjour
voila j'ai un chardonneret qui est régulièrement en boule
au dessus de la volière j'ai une ampoule arcadia et régulièrement il se trouve en dessous cherchant la chaleur .dans le local 10°
je le vois aussi lécher sa "babine" régulièrement . loll il ne tousse pas

il est de 2013 agate porteur lutino.
je n’ai plus de mort depuis avril 2014
hier je l'ai attrapé et placé dans le salon pour l'observer à 21°
ce matin il est en forme ? scratch




Bonjour Christian,
a premier vu ce n'ai pas de de la méga-bacterie, c'est de la coccidiose donne lui Océcoxil ( 5goute/60ML) pendant 5 à 6 jours.
et évite les cages espagnols trop de courant d'air
préférable durans le traitement une batterie plus large afin qu'il digeste aussi bien

espérant sauver ton oiseau

Revenir en haut Aller en bas
c. domenico
Utilisateur confirmé
Utilisateur confirmé


Nombre de messages : 514
Age : 45
Localisation : province de namur (belgique)
Date d'inscription : 12/01/2014

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Sam 31 Jan 2015 - 2:27

Bonsoir BenoitD,
comme nous le savons tous, la mégabactérie et la proventriculite son incurable .
mais ce transmet génétiquement. car j'ai déjà fait l'expérience , de mettre un oiseau atteint
de la mégabacteries ou proventriculite, les autres oiseaux ne l'attrapent pas car ils ne l'ont pas en eux.
pourtant ils allaient tous manger dans la même assiette e boire tous dans le même bac.
Donc en conclusion , j'ai la certitude que cette maladie est bien génétique.
Revenir en haut Aller en bas
christian S
Utilisateur confirmé
Utilisateur confirmé


Nombre de messages : 785
Age : 61
Localisation : visé
Date d'inscription : 03/01/2015

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Sam 31 Jan 2015 - 14:50

bonjour
pour le chardonneret il est dans une cage plus grande le temps de ma réflexion
c'était pour avoir plus facile pour la photo et observation Durand cette journée salut  .
merci encore des infos
Revenir en haut Aller en bas
Yves C
Utilisateur confirmé
Utilisateur confirmé


Nombre de messages : 329
Age : 59
Localisation : France Rhône - Alpes
Date d'inscription : 12/10/2010

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Sam 31 Jan 2015 - 15:53

Bonjour,
je vous invite à prendre connaissance d'un article de Thierry DELESTRADE,
point important : lorsque l'on parle de Proventiculite, il s'agit d'une inflammation du proventicule, celle-ci n'étant pas obligatoirement due à la fameuse " mégabactérie" , on saute allègrement de Proventiculite à mégabactériose alors qu'il s'agit de la même chose ! les choses sont déjà bien compliquées et il n'est pas aisé de s'y retrouver, cet article devrait apporter un peu de clarté bien nécessaire. A titre d'information, les "Paramyxovirus" sont ni plus ni moins que les virus Influenza aviaire (peste avaiaire) qui comportent plusieurs sérotypes et qui ne sont pas toujours détectés dans nos élevages, les symptômes étant souvent nerveux (torticolis, perte d'équilibre, mouvements désordonnés de la tête) .
Un passage intéressant de l'article révèle une possible sensibilité génétique à la Proventiculite à mégabactériose, ce qui ne signifie pas que celle ci est génétiquement transmissible...........
bonne lecture Very Happy
Après les généralités des premiers articles de la rubriques ont rentre enfin dans le
détail technique.
Il était cependant logique de commencer par un grand classique concernant
désormais potentiellement toutes les espèces :
La Proventriculite
Introduction :
A l'origine ne concernant que les perroquets Aras cette dégénérescence du système
neurovégétatif digestif s'est rapidement étendues à quasiment toutes les espèces
d'oiseau avec plus ou moins de fréquence et d'intensité.
C'est un syndrome de dépérissement de l'oiseau dont l'origine est une dilatation
inflammatoire au niveau du pro ventricule gastro-intestinal.
L'origine infectieuse de cette inflammation est mal déterminée, vraisemblablement
elle est multiple et fait intervenir une certaine synergie microbienne à la fois virale
(paramyxovirus) et bactérienne (mégabacteries).
Diagnostics différentiels :
Cette inflammation peut être due à un corps étranger ou à une tumeur responsable
d'une gastrite.
Il peut aussi parfois s'agir d'une parasitose nécessitant un simple traitement
vermifuge ou anti-protozoaire.
Si les deux cas précédents peuvent expliquer les cas isolés au sein d'un élevage il
sera impossible de les traiter.
Le facteur parasitaire qu'il s'agisse de vers ou de protozoaires lui peut être combattu
et guéri.
Enfin les candidoses peuvent provoquer les mêmes symptômes que la
proventriculite.
Ce qui expliquerait le rapprochement de l'évolution de cette maladie de celui d'une
mycose. Le candida albicans étant une levure pathogène micro organisme situé à la
frontière entre les champignons et les bactéries.
Il faudra dans ce cas utiliser un traitement antifongique à base de ketoconazole ou
de fluconazole.
Rappelons ici que a proventriculite peut aussi tout simplement être d'origine
digestive, sans paramètre infectieux, consécutive à une alimentation trop riche et
difficilement digérable (pâtées trop grasses ou excès de graines noires).
C'est dans ce cas un simple symptôme que l'on pourra faire disparaitre sans
conséquences systématiquement morbide pour l'oiseau.
Ce déséquilibre digestif étant évidement un facteur aggravant de la vrai
proventriculite à mégabactérie.
Symptômes :
Mise en boule fréquente
Plumage ébouriffé et rugueux
Amaigrissement progressif, bréchet saillant (« lame », « couteau »)
L'appétit et donc l'alimentation reste normale voir abondante
Ventre rouge et gonflé
Le bec prend parfois une couleur bleutée.
Diarrhée nauséabonde.
Fientes présentant des graines entières non digérées
L'autopsie révèle une Inflammation du pro ventricule qui se rempli de mucosités et
gonfle (hypertrophie). Il se dilate et se congestionne.
On observe parfois des régurgitations pouvant présenter des traces de sang ainsi
que des troubles d'ordre neurologique : difficultés à se percher, mouvements
anormaux de la tête, boiteries et autres troubles de la coordination.
Commentaires :
La maladie est de plus en plus fréquente et revêt des formes de plus en plus souvent
variables quand à sa transmission et à son évolution.
Même si la principale victime reste le canari, toutes les espèces d'oiseaux sont
concernées.
Le nombre d'espèces présentant de plus en plus souvent cette maladie est en
constante augmentation.
Un facteur génétique semble faire que certaine souches d'oiseaux y serait plus
sensible que d'autres.
La composante virale serait apparemment le plus souvent à l'origine du problème en
provoquant une dégénérescence neurologique du proventricule , du gésier et d'une
partie de l'intestin.
Les graines non broyées stagnent dans le système digestif et une fermentation
excessive favorise la chute de l'acidité gastrique(le ph passant de 2-3 à 6-7) et donc
le développement des microbes. L'acidification gastro-intestinale sera un des
moyens pour limiter l'évolution de la maladie.
C'est a ce niveau qu'interviennent les bactéries, souvent megabactérie (bactérie de
grande taille en forme de baguettes entourée d'un épais mucus) d'où l'autre non de
la proventriculite : la mégabactériose. L'évolution symptomatique de la maladie se
rapproche alors souvent de celui d'une infection par champignon mais il ne faut pas
s'y méprendre les antifongiques utilisés seuls ne seront d'aucun secours.
Cette flambée bactérienne dans les voies digestives ne serait donc déjà qu'une
infection secondaire au même titre que la plupart des colibacilloses et salmonelloses.
Les mégabactéries se comportant dans le cas de la proventriculite comme les
germes opportunistes précités.
Leur « opportunité » à elle étant la dégénerescence du pouvoir de contraction du
proventricule qui entraine stagnation d'aliments non digérés favorisant les
fermentations la diminution des sécrétions d'acide gastrique et donc la chute de
l'acidité digestive.
La proventriculite serait donc un nouvel exemple que si les infections secondaires
bactériennes sont bien la cause de la mort elles ne sont pas en fait à l'origine même
du problème. Il y a longtemps que je suis persuadé que les difficultés infectieuses
que nous rencontrons en élevage sont souvent liées à des infections primaires
virales ou a des variantes d'infections virales classiques dont les symptômes
atténués ou modifiés nous déroutent complètement vu les difficultés du diagnostic en
ornithologie.
Cela incrimine encore un peu plus les virus dont les capacités de mutations sont
surement à l'origine de ces « variantes » pathologiques de maladies classiques.
Par exemple nous connaissons depuis longtemps différentes variantes de la variole :
la forme foudroyante, la cutaneo-muqueuse etc....
Certaines forme à symptômes atténuées (pertes de plumes périocculaires
accompagnées de dépérissement) atteignent les adultes dés le début de la
reproduction voir même avant.
Evidemment lorsque l'on est en présence d'une infection virale primaire, on pourra
utiliser tout les antibiotiques existants cela ne servira qu'a éviter sur le moment
(quand on y arrive) l'infection secondaire et donc le décès de certains malades. Par
contre la virose responsable ne sera pas éradiquée et ce ne sera qu'une question de
temps pour que le problème se renouvelle voir s'intensifie.
Evolution :
L'évolution est parfois comparable à celle d'une mycose (champignon).
Cela étant vraisemblablement du à une surinfection par candidose.
La maladie évolue généralement sur 8 à 12 semaines, parfois moins chez les jeunes
en croissance (4 semaines) mais parfois plusieurs mois.
Sans traitement l'issu de la proventriculite à mégabactérie sera systématiquement la
mort.
Il s'agit d'une maladie qui lorsqu'elle est infectieuse n'est pas guérie. Les
thérapeutiques conduites par l'éleveur n'empêcheront pas les rechutes on peut alors
parler de maladie chronique.
Les améliorations s'apparentant à des phases de rémission c'est-à-dire des périodes
ou l'intensité des symptômes diminue.
En dehors de toute composante infectieuse, l'alimentation trop riche peut favoriser
l'apparition d'une proventriculite qui sera elle guérie par un traitement adéquat, mais
si périodiquement cette alimentation est renouvelée les oiseaux retomberont
malades. Il s'agit là plus d'une répétition de la pathologie que d'une chronicité.
La distension des parois du pro ventricule fini par aboutir à une sorte d'occlusion, la
paroi cède et les mucosités infectées mélangées aux aliments en cours de digestion
se déversent dans l'abdomen, ce qui entraine rapidement la mort par septicémie
(infection sanguine généralisée).
Le pro ventricule qui est une partie de l'estomac ne secrète plus correctement l'acide
gastrique nécessaire à la digestion des aliments.
Le tractus intestinal ne se faisant plus du fait de la dégénérescence de l'inervation du
pro ventricule, les aliments ne progresse plus dans les voies digestives et ne sont
plus broyés. Les aliments n'étant plus digérés l'assimilation des nutriments ne se fait
donc plus et l'oiseau meurt aussi souvent dans un état d'anorexie très important.
Même si le produit miracle n'existe pas plus pour la proventriculite que pour toutes
les autres maladies, ce n'est pas l'intensité des symptômes qui fait que l'oiseau est
condamné mais plutôt la composante infectieuse et donc l'intensité de l'infection
secondaire voir des surinfections.
En effet si l'origine du symptome n'est que digestive l'oiseau pourra être sauvé
même s'il présente des signes avancés de la maladie.
Contamination et incubation :
La voie de contamination n'est pas plus connue que la durée d'incubation.
Selon les cas et selon les élevages atteints, le nombre d'individus contaminés, leur
âge, la rapidité d'évolution de la maladie et la contagiosité sont très variables.
Evidemment la voie de contamination orale semble être privilégiée car cette maladie
est à classer dans les pathologies digestives. Cela n'a rien de très étonnant car la
voie orale représente de toute façon la voie de contamination de prédilection de la
majorité des pathologies ornithologiques par opposition à la voie aérienne qui reste
plus mineure.
Le facteur de contamination par porteurs sains de la maladie est évident.
On suspecte aussi une transmission entomophile (par les insectes).
Prévention :
-Hygiène et quarantaine (comme toujours !)
Un soin particulier devant être apporté à la propreté des litières et à l'usage de
traitements préventifs antiviraux en cours de quarantaine.
Je reformule pour être bien sur que l'information n'échappera a personne : l'infection
primaire étant du à un virus, la prévention antivirale devra être, avec l'hygiène
évidemment, au coeur de vos préoccupations pour vous protéger de cette maladie.
-Pro biotiques (ferments lactiques, reconstituant de la flore intestinale « barrière »,
levures et autres enzymes) distribués régulièrement voir en permanence même à
faibles doses.
-Evitez les excès de pâtées grasses et de graines oléagineuses notamment noires.
-Compléments de digestibilité (choline, sorbitol, betaine, inositol, pectines....),
hepatoprotecteurs et dépuratifs en cure régulières notamment dans les périodes
d'acclimatation alimentaires et les périodes de nourrissage des jeunes qui se
caractérisent par l'utilisation de pâtées très grasses et souvent supplémentées
(proteines, vitamines à fortes doses et autres énergisant).
Traitements :
La maladie à l'origine de l'inflammation bactérienne peut être considérée comme
incurable, d'où l'importance des compléments alimentaires de prévention ci-dessus.
Les antibiotiques ne permettant dans le meilleur des cas que des rémissions
passagères conduisant inévitablement à des rechutes avec aggravation,
l'antibiothérapie ayant généralement fatigué l'oiseau.
-Les seuls traitements utilisables étant ceux destinés à gérer les symptômes :
L'Inflammation (Anti inflammatoire), les mucosités (muco-fluidifiants : carbocystéine
et acétylcysteine), la mauvaise digestion (choline, sorbitol, betaine, inositol,
pectines....) et enfin la prolifération bactérienne dans les voies digestives
(acidification gastro-intestinale).
Concernant l'amélioration de la digestibilité la part des graines dans la ration
alimentaire doit si possible être limitée et l'apport de pectines et de kaolin sera très
bénéfique.
-L'iode et son pouvoir antiseptique gastro-intestinal entre autres anti-diarrhéiques
peut être utile.
-L'acide formique (1ml/litre d'eau de boisson) : c'est conservateur largement utilisé
par l'industrie alimentaire qui diminue le ph gastro-intestinal favorisant donc
l'acidification digestive ce qui compense la diminution symptomatique de la sécrétion
d'acide gastrique lors de la proventriculite et limite le développement des bactéries
opportunistes qui ont besoin d'un ph faible. Il est donc bénéfique pour de
nombreuses pathologies bactériennes notamment néonatales. (Salut au passage à
mon ami jean-michel E. qui m'a signalé la grande mode de ce principe actif préventif
en Belgique)
-vinaigre de cidre (1c. à soupe / litre 2 jours par semaine)
- certain utilisent des solutions d'esprit de sel (acide chlorhydrique)
-traitements vermifuge, anti protozoaires et antifongigues (ketoconazole ou
fluconazole) pour écarter les diagnostics différentiels et éviter les surinfections
concomitantes.
Conclusion :
La composante génétique détermine des souches d'oiseau de sensibilité variable, il
est donc évident que des porteurs sains sont responsables de la dissémination de la
maladie notamment d'un élevage à l'autre.
Tout les oiseaux ont dans leurs voies digestives des méga bactéries et autres
germes opportunistes comme les colibacilles et les salmonelles. Ils sont donc en
quelques sortes porteurs sains de ces microbes. Cela ne pose pas de problème
puisque ces germes ne deviendront pathogènes qu'à l' occasion d'un affaiblissement
immunitaire de l'oiseau. A nous de les maintenir en forme et de veiller à leur
capacités de résistance immunitaires.
La durée d'incubation parfois très longue et l'absence de médicaments efficaces
rend la meilleure des quarantaines totalement impuissante.
La composante virale de l'infection primaire responsable, fait que même les analyses
de fientes ne peuvent pas mettre en évidence la présence du microbe.
La qualité de l'alimentation, l'hygiène en général et en particulier au niveau des
litières sont donc dans ce cas plus que jamais à surveiller (en volière normalement
peuplée le risque est moins important).
Notre ignorance au sujet de la Contamination et de l'incubation est révélatrice de la
difficulté à identifier clairement non pas la maladie dont meurent les oiseaux mais la
véritable cause à l'origine de l'apparition de cette maladie.
On revient ainsi sur la piste des virus.
Néanmoins il est clair qu'un seul et unique responsable ne peut pas être désigné.
A des degrés différents plusieurs types de microbes peuvent être à l'origine de la
maladie et c'est cette diversité de causes qui explique la diversité des formes
évolutives de la maladie, de ses différents modes de contamination, des durées
d'incubation variables etc....
Si le virus n'est pas le seul coupable il est évident que son rôle d'initiateur est
souvent à mettre en cause.
Il faudra donc veiller à s'en préserver. J'espère que cette fois le clous est bien
enfoncé.
J'ai volontairement insisté lourdement sur la prévention antivirale car dans toutes les
documentations que j'ai consulté en préparant cet article, il n'est jamais question de
prévention à l'égard du paramyxovirus responsable de l'infection primaire à l'origine
de la mégabactériose qui ne reste elle que l'infection secondaire et non l'agent
causal qui est lui le véritable ennemi à combattre pour faire reculer cette maladie.
C'est peut être là la nouvelle piste apportée par cet article qui peut faire évoluer les
choses concernant cette maladie.
Vous aller me dire : « mais il n'y a pas de médicaments pour les virus ».
Il est vrai qu'en plus la difficulté d'identification de ces derniers en fait le « fourre
tout » idéal de la médecine qui se dit « moderne » mais qui n'en est pas moins
ignorante sur le sujet.
En plus, effectivement, l'arsenal thérapeutique antiviral même en médecine humaine
est extrêmement limité, à tel point qu'envisager d'utiliser des antiviraux humains pour
nos oiseaux reste aussi utopique que ruineux.
La solution pour la prévention peut venir des thérapeutiques alternatives comme
l'homéopathie et la phytothérapie qui toutes deux associées comme toujours à
l'hygiène permettront de mettre toutes les chances de son coté pour éviter la
présence de virus.
L'acidification préventive de l'eau de boisson et les ferments lactiques guarants de la
flore intestinale seront des mesures parallèles bénéfiques pour gérer l'équilibre
digestif indispensable à la santé de nos oiseaux.
Une autre piste peut être payante en présence de cas sévère c'est celle de
l'utilisation d'anti-inflammatoire.
Lors toute infection il y a une composante inflammatoire or dans le cas de la
proventiculite comme son nom l'indique le problème essentiel vient justement de
l'inflammation du pro ventricule.
Sans envisager d'utiliser directement les anti-inflammatoires chimiques humains là
encore l'utilisation de teintures végétales (harpagophytum) ou de mélanges
homéopathiques spécifiques pourra être d'un grand secours dans la gestion des cas
épidémiques et/ou violents.
Par contre si les anti-inflammatoires permettent de limiter l'inflammation du
proventricule, il ne faut pas croire qu'ils seront la solution.
Les oiseaux ne peuvent pas plus passer leurs vie sous anti-inflammatoire que sous
antibiotique.
L'ennemi n°1 reste l'infection primaire virale.
S'il ne doit vous rester qu'une seule information sur le sujet c'est : lutter contre les
virus que ce soit d'ailleurs concernant la proventriculite ou pour vous protéger de
nombreuses autres pathologies de l'élevage moderne.
Avec les virus vous venez de découvrir dans cette rubrique un autre de mes « bouc
émissaires » avec les antibiotiques. Ce qui me donne l'occasion de rappeler que
l'usage inapproprié d'antibiotique sans parler des blanchiments et encore moins de la
« supplémentation » permanente en antibiotiques sont autant de facteurs qui
fatiguent les oiseaux et notamment au niveau digestif et au niveau immunitaires.
Cela les rendant plus sensibles aux virus et plus fragile digestivement.
De là à dire que si l'on utilisait moins les antibiotiques à tord et à travers, on aurait
moins de problèmes avec la proventriculite il n'y a qu'un pas que je franchi en
précisant tout de même que ni l'antibioprévention ni les virus sont les seuls
responsables des maladies ornithologiques, mais qu'ils n'en sont pas moins deux
facteurs dont il faut très sévèrement se méfier.
Certains principes actifs ont été cités sans noms de marque pour des raisons de
publicité illégale ou de concurrence déloyale.
Je me tiens donc, comme d'habitude, à la disposition de ceux qui voudraient avoir
plus de renseignements
Revenir en haut Aller en bas
R.ZOHEIR
Utilisateur confirmé
Utilisateur confirmé


Nombre de messages : 228
Localisation : Nord/France
Date d'inscription : 02/04/2012

MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Lun 2 Fév 2015 - 2:40

sinon il y a des bon anti virus, nod32, Kaspersky, avast, et Norton. Boulet STOP jesors dehors
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: soucis avec un chardonneret   Aujourd'hui à 7:23

Revenir en haut Aller en bas
 
soucis avec un chardonneret
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» soucis avec adobe reader pour les mags( ordi à 0)
» Soucis avec une montre Poljot traveller automatic
» soucis avec l'ecole de mon fils !!
» Soucis avec ma plante
» Petit soucis avec mon Pogona

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BelgoBird :: Les espèces et leur élevage :: Les maladies de nos oiseaux.-
Sauter vers: